Comment réagir face aux mensonges de mon enfant?

 

article mensonges

Il n’est pas rare de se voir confronté aux mensonges de nos loulous, et nous hésitons toujours entre les gronder, rigoler ou faire comme si de rien n’était en fonction du type de mensonge que l’on constate, mais Est-ce vraiment une solution? Cet article vous donne quelques pistes pour savoir comment réagir face à leurs mensonges et autres affabulations…

QUELQUES PRECISIONS

Jusqu’à l’âge de 5 – 6 ans, nos enfants connaissent une période de grande imagination. Pour eux, la limite entre le réel et l’imaginaire est plutôt floue. Mais à cet âge, on ne peut pas parler de mensonge à proprement parlé! Nous parlons plutôt d’affabulation ou d’imagination fertile. Avant 7 ans, l’enfant n’a pas de « conscience morale », bien souvent ses propos sont naïfs et vous font sourire.

Si notre loulou « fabule », c’est souvent pour se rendre intéressant. Il va se transformer en super héros, se vanter. Il vous présente la réalité telle qu’il souhaiterait la voir : « La maitresse ne me gronde jamais ! Car en affirmant un fait, on le rend vrai !

Ce n’est que vers 7 ans* que sa conscience du bien et du mal s’éveille parallèlement à l’apparition de l’intention de tromper: votre enfant commence alors à élaborer des histoires pour ne pas être puni par exemple. Mais cela peut aussi être le signe d’une souffrance, surtout si vous constatez que cela devient une habitude. (*Attention, cette limite d’âge peut varier d’un enfant à l’autre (selon son développement psychique et cognitif)).

Aussi, les parents sont les meilleurs modèles pour l’ enfant, il ne faut donc surtout pas négliger de lui dire la vérité au quotidien car il ne fait pas la distinction entre « petits » et « gros » mensonges. En effet, notre enfant peut penser qu’il est normal de mentir s’il observe souvent ses parents faire… (attention, vous n’êtes pas obligé de TOUT dire : lorsque quelque chose ne les concerne pas il suffit de leur expliquer pourquoi ça ne les concerne pas).

QUE PUIS JE FAIRE?

Voici quelques suggestions pour aider votre enfant à moins mentir :

• Ne pas insister pour qu’il vous avoue la vérité.

• Nommer sa peur d’être punis si tel est le cas.

• Si vous êtes certains du mensonge (que vous avez des faits qui le prouvent), lui dire calmement et simplement quelque chose qui veut dire que vous savez la vérité, et que l’on aimerait l’entendre de sa bouche (et ne pas en rajouter).

• Le féliciter lorsqu’il nous dit la vérité et tenter de le récompenser.

• Ne pas oublier de lui laisser son intimité en ne cherchant pas à ce que l’enfant vous dise tout.

• L’humour est souvent une bonne solution pour montrer à votre enfant que vous n’êtes pas dupe de ses histoires. Par exemple : « tu es allé sur mars aujourd’hui ? Pas avec ma fusée j’espère !! » Cela a aussi l’avantage de dédramatiser la situation.

Enfin, si malgré toutes ces astuces, la situation perdure, ne laissez pas la relation avec votre enfant se détériorer. Allez trouver de l’aide (psychologue, pédopsychiatre) afin de comprendre ce qui se cache derrière ce comportement.

Sylvie de L’Art d’être maman

Il n’y a pas de recette miracle pour être un Parent Bienveillant, mais il y a mille et une façons de faire de son mieux… 😉

Publicités

Publié le 3 juillet 2014, dans AIDER Mon ENFANT, MIEUX COMPRENDRE MON ENFANT, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. ARMELLLE MORIN

    bonjourj’aime beaucoup votre blog.super.merciArmelle Date: Thu, 3 Jul 2014 13:01:03 +0000 To: armellemorin@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :